Un plan d’actions ambitieux pour la nouvelle agglomération

Un plan d’actions ambitieux pour la nouvelle agglomération

La Communauté d’agglomération du Rabastinois / Tarn & Dadou / Vère Grésigne – Pays Salvagnacois a lancé fin 2016 un Plan d’Actions Commerce Territorial pluriannuel (PACTe), structuré autour de 3 axes stratégiques : renforcer l’attractivité commerciale des centralités, améliorer l’offre commerciale des villes et des bourgs, organiser une dynamique commerciale collective et de 14 actions opérationnelles.

Deux managers de centres-ville et de territoire en soutien du commerce local

Deux managers de centres-villes viennent ainsi d’être recrutés par la Communauté d’agglomération du Rabastinois / Tarn & Dadou / Vère Grésigne – Pays Salvagnacois pour déployer le PACTe sur le territoire, en partenariat avec les communes, les commerçants, leurs associations et les chambres consulaires : Valérie Jove-Poibeau est basée à Gaillac et Marine Vandendorpe à Graulhet. En mettant en place ces nouvelles fonctions, la priorité de la communauté d’agglomération est d’agir sur l’attractivité du territoire et de ses centralités, territoire organisé autour de deux bassins de vie (Gaillac et Graulhet) et de bourgs structurant en matière de commerce, d’artisanat et de services.

La mission des deux managers, au-delà de la mise en œuvre des actions prévues dans le PACTe, consiste aussi à connaître la situation commerciale des communes du territoire et de l’ensemble de ses commerces : offre, difficultés, besoins, projets… Les communes et l’agglomération interviennent sur les sujets où elles sont en responsabilité, les managers mobilisant également et par ailleurs les interlocuteurs publics ou privés aptes à apporter des solutions aux enjeux des commerçants.

La situation du commerce de centralités au plan national est aujourd’hui difficile, eu égard notamment aux évolutions des pratiques d’achat des consommateurs ; le Tarn ne fait pas exception à la règle. Dans ce contexte, les managers contribuent à recréer du lien et à sortir les commerçants de leur isolement, à relayer leurs idées pour les porter collectivement et les concrétiser. Les managers agissent en outre sur l’immobilier commercial, pour faciliter, avec les propriétaires et les professionnels du secteur, les mises sur le marché, qu’il s’agisse de relouer un local vacant ou de le céder. Cela permet de valoriser les possibilités d’installation, de structurer l’appareil commerciale local et d’attirer de nouveaux commerçants et de nouvelles activités.

Le « Pack installation commerçant artisan » au soutien des implantations locales

Concrètement, le PACTe se traduit aussi dans son action n°1 par la mise en place d’une aide spécifique à l’installation et à la reprise de commerces et d’activités artisanales dans les centres-villes et les centres-bourgs : le Pack installation commerçant artisan. Le premier commerçant bénéficiaire de ce dispositif est M. Jean-Marc Bru, repreneur du bar restaurant Le Bistrot place du Griffoul à Gaillac ; il vient de recevoir un chèque de 2.000€ de la communauté d’agglomération.

La politique publique en matière de dynamisation commerciale s’inscrit dans la durée et vient s’adosser à d’autres actions publiques locales ciblant la qualité de vie et l’attractivité du territoire. Ainsi, la politique de l’habitat, l’amélioration de la mobilité, du stationnement, de la sécurité, de la propreté, du cadre de vie… l’ensemble de ces actions au bénéfice de la population et des consommateurs contribue à une politique globale visant à améliorer le bien vivre dans les villes et les villages de l’agglomération.

Articles en relation