Albi. 25 caméras de vidéoprotection supplémentaires

Albi. 25 caméras de vidéoprotection supplémentaires

Le choix d’implantation de caméras à Albi fait suite au diagnostic local de sécurité qui a été conduit à partir de 2009, à la demande conjointe des autorités de justice et de police, par un cabinet spécialisé.

Celui-ci a validé la pertinence de ce dispositif selon plusieurs critères.
L’objectif est triple : dissuader, élucider voire, dans le cas d’un délit répété, intervenir sur le terrain.

Les images stockées à l’hôtel de police

L’arrêté accordant l’autorisation d’installer un système de vidéo-protection sur le territoire de la commune d’Albi a été signée par la préfecture le 12 mars dernier. Les caméras seront posées raccordées progressivement au réseau de fibres optiques mis en place par la communauté d’agglomération. Ce système garantira une bonne qualité de l’image. Le centre de réception des données sera situé à l’hôtel de police, mais les images enregistrées ne pourront être visionnées que sur réquisition judiciaire. Comme le prévoit la loi, la confidentialité et la vie privée seront respectées. Par ailleurs, les images seront détruites automatiquement au bout de quinze jours.

25 caméras de vidéoprotection supplémentaires implantées sur 15 nouveaux sites d’ici juin 2015

Comme elle s’y était engagée, dès 2013, la Ville d’Albi a déployé 29 caméras sur 13 sites préalablement identifiés. Ainsi la mise en œuvre de la stratégie de sécurité et de prévention de la délinquance prend en compte les préconisations du diagnostic local de sécurité établi en 2010 conjointement avec les services de l’État. Pour atteindre ces objectifs la Ville s’appuie à la fois sur ses agents de surveillance de voie publique (ASVP) et ses policiers municipaux dans le cadre de la convention de coordination avec la police nationale, sur le dispositif de vidéo protection avec l’installation de la première tranche et également sur sa politique sociale et d’animation dans les quartiers.
La création du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, installé le 23 juillet 2014, constitue le cadre légal de concertation sur les priorités de la lutte contre l’insécurité et de la prévention de la délinquance dans la commune.

(source)

Articles en relation